Rumeur!!!

Incroyable mais vrai. la rumeur reste reine dans certains coins de Guinée Conakry.

Encore des personnes , nombreuses, croient  que le virus d’ébola n’existe pas. Des jeunes, adlutes et vieux refusent de ragerder la réalité en face d’eux. c’est une pure invention , c’est un complot,disent certains. A la question de savoir qui invente? qui complote contre ? personne de répond à la cette question. La semaine dernière, un groupe de jeunes a attaqué des inffrastructures de l’ONG MSF à Macenta.

Les medias ont pris l’initiative d’appeler régulièrement la population à observer toujours des régles d’hygiènes.

Publié dans CFM

En images

Pratique Michel Collin Michel Collin au CFM

affichage

affichage

les formations de novembre en images.

Publié dans CFM

Un mois chargé au CFM …novembre 2013.

 

A l’heure où le Centre de Formation des Médias réfléchit sur la pérennisation des formations, des sessions de formation journalistiques pour mieux outiller la presse burundaise continuent. Des partenaires ne cessent de confier au CFM la préparation, l’organisation et la mise en œuvre des formations : la priorité est donnée à la pratique ! Il s’agit principalement du PACAM, de l’Ambassade de France au Burundi, de l’Institut Français du Burundi et du CELAB. Mais d’autres se sont  ajoutés comme le Conseil National de la Communication,  le PNUD, le BNUB…

Au cours du seul mois de novembre, le CFM a organisé quatre sessions de formation. Des journalistes TV, monteurs TV Radio, ceux de la Presse écrite  et correspondants provinciaux, plus d’une vingtaine au total  ont réactualisé leurs connaissances.

1. Formation des journalistes-cameramen bi-qualifiés (Formation TV)

11 journalistes ont été formés par un expert international Fabrice FERRARI afin de les rendre capables d’écrire et de décrire une situation de reportage avec un angle et des images adéquates tout en respectant les règles de bases cinématographiques (en vue du montage). Les meilleurs journalistes qualifiés à la fois en journalisme et en techniques TV ont suivi la formation.

2.     Justice et média : journalistes Radio, Presse écrite et TV.

14 journalistes ont été spécialisés dans la couverture médiatique des questions judiciaires. L’objectif étant d’actualiser   les  techniques de couverture des  procès selon les règles déontologiques et le cadre légal général au Burundi.Le traitement de telles questions exige des connaissances spécifiques en la matière, à la fois sur le plan judiciaire, légal et journalistique.Un premier groupe de 8 journalistes de presse écrite et de radio a suivi pendant une semaine une formation pratique, encadré par un journaliste professionnel et spécialiste des questions de justice, Madame Isabelle HORLANS. Un autre groupe de 6 journalistes de TV  comprenant un reporter d’images polyvalent et un journaliste rédacteur ont suivi la même formation  la semaine qui a suivi  avec le même formateur.

Comment la sélection a été faite ? Ce travail a été confié au CFM. Voici quelques critères :

·     –  Avoir couvert régulièrement les questions de justice dans leur média.

·   – Avoir de préférence suivi l’atelier de décembre 2013 organisé par le CNC et l’OPB.

Afin de rendre efficace les activités et l’acquisition des connaissances, les groupes en formation avaient  un niveau de connaissances de même ordre et des connaissances en droit minimum.

3.Formation sur l’ « Expression orale et écrite en journalisme » (du 18 au 29 Novembre 2013)

Cette formation a été dictée par les mêmes objectifs : contribuer à la professionnalisation des journalistes. 8 journalistes de l’Audiovisuel et de la Presse écrite des médias de la capitale et 6 correspondants  de province ont participé à cette formation

4. Formation Managériale  sur le thème: «  La publicité et son impact économique sur le développement d’une entreprise de presse »

Cette formation des managers des médias vient boucler une série de formations des journalistes au  et rentre dans le travail au quotidien du CFM. 10 managers ont été sélectionnés à base des projets soumis à l’Institut Panos Europe. Le thème en rapport avec l’impact économique de la publicité a été retenu comme le point central de cette formation. Le formateur international Michel COLLIN  a animé, en plus de cet atelier, une conférence–débat intitulé « Comment promouvoir vos activités sur le média Radio ? ». Des responsables de médias, chefs d’agences de publicité, des étudiants en communication des universités tant publiques que privées ont activement participé à cette conférence-débat.

Les participants ont pu avoir des certificats au terme des formations à l’exception des managers des médias. Ces derniers font partie de la dernière session de formation du CFM.

Le CFM s’organise pour les cérémonies officielles de remise de certificats et des prix à toute la 3ème et dernière session de formation du CFM. Le rendez- vous est fixé au mois de janvier 2014.

Publié dans CFM

Pérenisation du FM

L’institut Panos Europe et la Maison d la Presse du Burundi organise le 13 novembre une table ronde sur la présentation des résultats d’une étude consacrée au processus d pérennisation du centre de formation des médias au Burundi. L’étude a été réalisée par le consultant international Miche LEROY épaulé par deux consultants Burundais jean Jacques NTAMAGARA et Pierre Claver NDUWUMWAMI.

Le CFM est financé par l’Union Européenne via institut Panos Europe. Le centre a organisé depuis mai 2012 trois sessions de formation de 60 journalistes recrutés dans les médias audiovisuels et de la presse  écrite. 60 techniciens du même secteur ont été formés sur un programme de plusieurs modules. Les deux premières promotions ont déjà reçu leur certificats le 13 février dernier .

Plusieurs invités de marque sont attendus lors de cette table ronde.

 

Publié dans CFM

le CFM se prépare à une formation sur le management des médias.

Dix responsables des médias seront bientôt en formation sur le management de leurs entreprises. Les conclusions d’une récente étude démontrent que des services de marketting de plusieurs médias au Burundi n’existent pas . la formation en salle prendra deux jours et se prolongera dans les médias et pourra s’étendre dans plusieurs services.

Les médias retenus sont Isanganiro, Radio Publique Africaine, Rema FM, ila voie de la femme et le groupe de presse Iwacu. chaque média désignera deux responsables à former.

Publié dans CFM

L’étude de pérennisation du CFM débute

Une équipe de trois consultants est à pied d’œuvre pour une étude de pérennisation du CFM. L’équipe des consultants que dirige Michel Leroy a rencontré divers responsables des ministères de l’enseignement supérieur, de communication, des journalistes surtout formés au CFM. Cette équipe a étendu ses rencontres aux différents responsables des médias pour évaluer la place du CFM dans la formation des journalistes. Lors d’un échange entre consultants et responsables des médias publics et privés, il a été souligné que la formation au CFM est un passage obligé pour tout journaliste qui veut se perfectionner. « L’impact est là ! » dit Nestor Bankumukuzi, Directeur de la télévision burundaise. Il ajoute cependant que les candidats formés au CFM demeurent peu représentatifs par rapport aux besoins globaux en termes de formation. Le directeur général de radio Télévision Rema FM précise que son médium a beaucoup bénéficié de l’offre formation des techniciens au CFM. Jean Claude Nkurunziza soulève la question de la formation technique appropriée car bientôt c’est le passage de l’analogique au numérique. Parlant toujours de l’impact des formations du CFM, le directeur de Bonesha FM Patrick Nduwimana a rappelé que l’amélioration du travail des journalistes est net en témoignent certaines prestations lors de la cérémonie de la remise des certificats aux lauréats de deux premières promotions du CFM en février dernier.
Depuis le mois de mai 2012, le CFM a formé 60 journalistes et 60 techniciens. Bientôt, le CFM abritera la formation de 10 managers des médias burundais.

Publié dans CFM

Une formation sur l’expression écrite et orale en journalisme au CFM.

14 journalistes de la presse écrite et audiovisuels se sont retrouvés du 8 au 19 juillet respectivement dans les locaux du centre de l’enseignement des langues du Burundi CELAB et du centre de formation des médias CFM. D’abord la première semaine a été consacrée à la critique constructive de quelques productions des journalistes. Raymon KIMANUKA et Gervais HABONIMANA  formateurs du CELAB  ont axé leurs interventions sur les expressions écrites et orales. Ils se sont basés sur des productions déjà diffusées soit sur les radios, soit publiées dans des journaux de la place. La dernière semaine dédiée à la pratique. Les 14 journalistes dont quatre correspondants basés à l’intérieur du pays ont eu la chance d’être formés par le directeur de la prestigieuse école de journalisme de Lille en France. Ils ont passé en revue les règles de bases du journalisme. Des séances d’écoute critique des éléments sonores , de rédaction d’un reportage sur terrain , de rédaction d’une nouvelle à partir d’une dépêche d’agence ont ponctué cette partie pratique .Chaque journaliste a produit un article que Pierre SAVARY , formateur, a eu le soin de corriger. Tous les articles produits dans ce cadre seront bientôt postés sur blog du CFM. la formation était conjointement organisée par le CFM, l’Institut français de Bujumbura et le CELAB

Publié dans CFM

Le CFM organise des formations sur le montage vidéo et la sonorisation.

Une quinzaine de techniciens radios et TV sont en formation au CFM à Bujumbura. Les responsables techniques des médias avaient demandé au CFM d’organiser une   formation sur deux domaines précis. Il s’agit du montage vidéo et la sonorisation. Le montage vidéo est aussi destiné aux journalistes TV. Cette formation leur permet d’être autonome, c’est-à-dire prendre l’image et faire le montage directement. Selon Lin BIrirmana de la Télévisons burundaise, un des participants, les journalistes doivent attendre la disponibilité des monteurs alors qu’ils sont rentrés très tôt de reportage. Selon lui, pour être rapide et efficace, tout journaliste doit être capable de monter ses propres éléments de reportage. Les présentateurs auront à temps les éléments du journal et seront plus à l’aise. La formation va durer 5 jours.

Publié dans CFM